AVECLESEXILES.INFO

Pour en savoir plus sur l’exil

Accueil > Que se passe-t-il ? > Dernières nouvelles et rendez vous à venir

Dernières nouvelles et rendez vous à venir


News, communiqués et appels des réseaux de soutien et de lutte des exilé.e.s

1- Marche des solidarités le 17 Mars à Paris

27 février

Grande mobilisation antiraciste le samedi 17 mars 2018 à 14h à Opéra. Contre les crimes policiers et racistes, contre les politiques migratoires honteuse et pour la justice sociale !

https://paris-luttes.info/marche-des-solidarites-le-racisme-9552?lang=fr

Face à la multiplication des violences policières, face à l’augmentation du nombre de morts ;

Face à la chasse, l’humiliation, le mépris dont sont victimes les noir.e.s, les arabes, les rrom, les migrant.e.s, les musulman.e.s, les jeunes et tou.te.s ceux et celles qui protestent et résistent ;

Nous, familles des victimes tuées, violées, mutilées, blessées ;

Nous, migrant.e.s chassé.e.s, torturé.e.s, traumatisé.e.s, harcelé.e.s ;

Nous, immigré.e.s humilié.e.s au quotidien par les forces de l’ordre et par les responsables de l’État ;

Nous appelons à la mobilisation générale contre l’impunité, pour la mémoire des défunts, contre toutes les discriminations, pour une société construite sur la justice, la vérité et la dignité de tou.t.e.s !

Pour que soit reconnue l’ampleur des discriminations exercées dans tous les domaines sur la base de l’origine et de la couleur : santé, emploi, logement, éducation…

Pour lutter contre le ciblage de la jeunesse et les quartiers populaires dans les médias et la discrimination au faciès par la police, la justice et le système carcéral.
Pour mettre fin à la politique d’un État colonial qui fait la guerre, qui refuse d’assumer son histoire et le droit des peuples à l’auto-détermination, qui gomme dans l’enseignement les résistances au colonialisme, les apports culturels et techniques des peuples non-européens et de leurs descendant.e.s, et qui soutient sans faille les dictatures et bourreaux du monde, pour peu qu’ils soient « de bons clients » des industries françaises !

Pour combattre le harcèlement raciste et la répression du pouvoir, l’acharnement politique visant à déshumaniser, écraser les migrant.e.s économiques et politiques qui arrivent dans notre pays.

Nous appelons à construire un front antiraciste, qui puisse, au-delà de cette manifestation, résister aux politiques sécuritaires et identitaires, et construire des réponses politiques et économiques.

...
[+ Lire la suite]

2- Face aux politiques migratoires racistes, occupons plus de lieux

28 février

22 février : Appel de l’occupation de Paris 8

Face aux politiques migratoires racistes, occupons plus de lieux

Nous sommes les personnes solidaires qui occupons avec des exilé.e.s des salles du bâtiment A de l’Université Paris 8. Nous appelons à intensifier et radicaliser ce mouvement d’occupations pour établir un vrai rapport de force avec les gouvernements français et européen et mettre un terme au règlement de Dublin et aux politiques migratoires racistes.

Après près de deux mois de préparatifs et d’échanges avec des groupes d’exilé.e.s nous avons lancé cette occupation dans l’optique d’exiger logements et papiers pour les occupant.e.s et de constituer un mouvement capable de contester frontalement les politiques migratoires racistes et inhumaines de la France et de l’Union Européenne.

Notre action poursuit et vise à amplifier un mouvement d’occupations d’universités par des exilé.e.s lancé cet automne à Nantes, à Lyon, à Grenoble et à Poitiers. Elle se positionne aux côtés des mouvements d’exilé.e.s et sans-papiers, des collectifs et des associations qui luttent contre le règlement de Dublin et l’arbitraire des politiques migratoires.

Ces occupations, encore trop isolées, doivent essaimer partout où cela est possible. C’est pourquoi nous appelons étudiant.e.s, universitaires et tout.e.s celleux qui s’opposent aux politiques migratoires racistes à poursuivre et à intensifier ce mouvement d’occupations. C’est la prolifération et la mise en réseau des occupations qui permettra l’émergence d’un mouvement d’opposition fort, porté par les exilé.e.s ; capable d’obliger les gouvernements européens à régulariser l’ensemble des exilé.e.s, à leur fournir un logement, à garantir leur liberté de circulation et d’installation et à mettre un terme au règlement de Dublin ainsi qu’aux politiques migratoires racistes. À l’heure où des Assemblée Générales et des occupations se tiennent dans de nombreuses universités, l’occasion d’une convergence pour s’opposer à toute forme de tri des exilé.e.s et des étudiant.e.s ne peut être manquée.

...
[+ Lire la suite]

3- Suivit du projet de loi immigration

27 février

Dans les villes :